Un safari au Sri Lanka : rencontre avec les éléphants sauvages !

Un autre éléphant du safari

Faire un safari au Sri Lanka, c’est possible !

Si vous avez toujours rêvé de faire un safari et de partir à la découverte des animaux sauvages, sachez que l’Afrique n’est pas la seule destination envisageable. Le Sri Lanka est une destination idéale pour effectuer un safari, et découvrir de nombreuses espèces animales ! Il existe en effet plus de 13 parcs nationaux et une centaine de zones protégées. Lors de notre voyage sur l’île de Ceylan, nous avons (avec Will) visité le Parc Naturel d’Uda Walawe. Revivez avec moi cette incroyable expérience…

 

Il est 5h du matin quand le réveil sonne. Si d’ordinaire je ne suis pas du tout très matinale, ce matin-là, je bondis hors du lit. Les éléphants nous attendent… ! Enfin, peut-être pas, mais nous, nous avons hâte de les voir !

Après une rapide douche, j’enfile un short et un T-shirt, prend soin de vérifier que la batterie de l’appareil photo est pleine, et que j’ai bien pris la crème solaire. Ready to go !  William est fin prêt lui aussi. Il m’attend, sac sur le dos.

Dans le hall de l’hôtel, le réceptionniste nous tend bouteilles d’eau et petit-déjeuner, et nous indique que le chauffeur est arrivé.

Il est 5h30 lorsque nous grimpons dans la Jeep garée sur le parking ; un véhicule un peu spécial sans porte ni carrosserie, pour permettre une meilleure observation des animaux. Pas encore très réveillés, nous nous installons à l’avant, sourire aux lèvres.

L’aventure commence…

Lever de soleil sur le safari

Durant la demi-heure de trajet pour arriver au Parc National d’Uda Walawe, nous engloutissons notre petit déjeuner. Sandwich au fromage, fruits de saison et morceau de gâteau maison. Je mange même l’œuf dur qui en temps normal aurait eu du mal à passer. Un repas de champions pour deux aventuriers en herbes !

6h. Nous voilà à l’entrée du parc. Nous découvrons, sans surprise, que nous ne sommes pas les seuls à vouloir visiter le parc. Une file de jeeps stationnent. Les visiteurs font la queue, en silence, pour acheter les tickets.

L’excitation se lit sur les visages…

Notre chauffeur démarre. Il est 6h30 lorsque nous pénétrons dans le parc. A l’arrière, un guide nous accompagne. Il commentera notre visite ; William veut tout savoir sur la faune et la flore locale.


C’est parti ! Nous avons 3h pour en prendre plein les yeux.

Certaines jeeps foncent tout droit, d’autres tournent à gauche. Nous prenons le sentier de droite. La route est légèrement chaotique. Ballotés de gauche à droite, il faut se cramponner !

Nous scrutons à droite, à gauche, rien.

Chemin de terre

Un peu plus loin, nous croisons une autre Jeep. Les chauffeurs se parlent de cingalais. Demi-tour brusque : il y a des éléphants plus à l’Est !

Effectivement ! Un peu plus loin, une harde d’éléphants, avec un bébé (!), se cache dans les buissons.

Un éléphant entre les buissons

Les Jeeps s’agglutinent. Le safari prend des airs de cirque. Si cela pourrait déplaire à certains, je trouve cela plutôt amusant. Nous nous doutions que nous ne serions pas les seuls en quête d’animaux sauvages, alors autant prendre cela avec humour !

Nous coupons le moteur et observons en silence. Superbe !

Un éléphant du safari

Après quelques clichés, nous nous éloignons des autres visiteurs. Notre guide nous emmène à l’écart. Nous y croisons buffles sauvages et domestiques, singes, paons, aigles et oiseaux diverses. Le guide nous parle (en anglais) de la faune et de la flore locale. C’est agréable d’avoir des explications et rend la visite d’autant plus intéressante.

Un aigle observé lors de notre safari au Sri Lanka

 

Plus loin, nous croisons un éléphant, seul, s’abreuvant près du lac. Nous apercevons également quelques crocodiles tapis dans l’eau. Notre guide à l’œil ! Sans lui nous serions probablement passé à côté de la moitié des espèces de la réserve !


La visite se termine en apothéose.

Près d’un autre point d’eau, un large groupe de buffles se baignent. De l’autre côté du sentier, un troupeau d’éléphants semblent vouloir traverser la « route » pour rejoindre l’étang. Les Jeeps coupent leur moteur, chacun retient son souffle, on attend, en silence.

Des buffles se baigent dans un étang

Soudain, les éléphants se décident. Prudemment, ils traversent le sentier et rejoignent l’étang pour s’y baigner.

Deux éléphants au bord d'un étang

Le spectacle est grandiose ! On se croirait dans un documentaire animalier. La scène est presque irréelle. Sous nos yeux (ébahis) se baignent éléphants, buffles et crocodiles. 

Eléphant s'abreuvant au bord de l'étang

Un buffle et des éléphants se baignant dans un étang

Éléphants du safari se baignant dans l'étang

Sur le bord, il y a même un varan..!

Un varan près de l'étang

Il fait maintenant totalement jour. Après leur bain, le troupeau d’éléphants se dissipe et disparaît dans les buissons.

Il est également temps pour nous de partir. Ravis, nous remercions chaleureusement notre guide que nous déposons un peu plus loin, à l’entrée du parc.

Notre chauffeur repart, direction l’hôtel. A l’arrière, nous rêvassons, des souvenirs plein la tête !

 


 

Tentés par un safari au Sri Lanka ? Voici quelques infos pratiques :

Si vous souhaitez, vous aussi, visiter l’un des Parcs Nationaux du Sri Lanka et effectuer un safari, sachez que :

  • Il y a énormément de Parcs Naturels au Sri Lanka. Vous avez donc le choix ! 😀 

Nous avons visité le Parc Naturel d’Uda Walawe car il était réputé pour abriter de très nombreux éléphants, et car sa localisation collait parfaitement avec l’itinéraire de nos 10 jours de voyage au Sri Lanka. Nous étions quasiment sûr d’en apercevoir au moins quelques-uns.

Lors des préparatifs de notre voyage, j’avais hésité à visiter le Parc National de Yala au Sud-Est de l’île, réputé pour abriter des léopards. Cependant, les éléphants sont, parait-il, plus difficiles à trouver, du fait de la forte concentration de végétation. Le parc était également plus excentré par rapport à notre itinéraire.

Pour choisir un parc, tout dépendra donc de votre itinéraire, le type d’animaux que vous souhaitez voir en priorité (éléphants, léopards, oiseaux,…), et la saison à laquelle vous voyagez. Le Lonely Planet (entre autres) liste et détaille l’ensemble des parcs naturels où il est possible d’effectuer un safari au Sri Lanka. N’hésitez pas à vous y référer.

  • Pour organiser un safari, vous pouvez soit vous débrouiller tout seul, c’est-à-dire vous pointer à l’entrée du parc par vos propres moyens et trouver un chauffeur une fois sur place (il y a en a plein qui attendent les touristes à l’entrée du parc), soit, pour plus de simplicité, organiser votre safari via votre hôtel (la majorité des hôtels des alentours semblent proposer ce type de service).

Notre hôtel étant relativement excentré, nous avons opté pour la seconde option. La veille, lors du check-in, nous avons simplement dit au réceptionniste que nous souhaitions faire un safari le lendemain matin. Pendant que nous partions diner, il s’est occupé de tout. Le lendemain, le chauffeur nous attendait devant l’hôtel à 5h30 tapantes. Aussi simple que ça.

  • Côté prix, les safaris ne sont pas donnés, mais il serait dommage de faire l’impasse dessus ! Dans notre cas, nous nous en doutons, l’hôtel a probablement pris une petite commission sur le prix payé. Mais c’est le prix de la simplicité. Nous n’avions pas envie de galérer à trouver un TukTuk à 5h du mat’. Pour deux, nous avons payé un peu moins de 100€.
  • Sachez que des guides (rémunérés par le gouvernement) peuvent vous accompagner gratuitement si vous en faites la demande à l’entrée du parc, au moment d’acheter les tickets. Un pourboire sera cependant le bienvenu (tout comme pour votre chauffeur). Nous avons vraiment apprécié la présence de notre guide à bord de la Jeep. Grace à lui, nous avons vu un certain nombre d’animaux et d’oiseaux que nous n’aurions pas remarqués sinon, et bénéficié d’une visite commentée.
  • Pour avoir le plus de chance de voir des animaux, optez au choix pour une visite : au lever du soleil ou à a tombée de la nuit. (Dixit le guide nous accompagnant dans le Parc Naturel d’Uda Walawe)
  • Certains organismes proposent également des formules safari 2 jours / 1 nuit, incluant une visite du parc à la tombée de la nuit, un diner et une nuit sous tente, ainsi qu’un petit déjeuner et un second safari au lever du soleil. Les prix sont cependant assez très élevés. Mais si votre bourse vous le permet, pourquoi pas ?
  • Enfin… Espérez que la chance soit avec vous ! Pour notre part, nous avons été assez chanceux. 🙂 D’après notre guide, la veille, les visiteurs étaient repartis bredouilles, sans avoir vu grand-chose !

 

William observe un éléphant

 


 

Vous souhaitez partir prochainement au Sri Lanka ? Inspirez-vous de l’itinéraire de nos 10 jours de voyage au Sri Lanka. Découvrez également quels moyens de transport utiliser et pourquoi vous devez absolument prendre le train au moins une fois au Sri Lanka !

Bon voyage !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le autour de vous, et laissez un commentaire ci-dessous ! 😀

Vous aimerez peut-être aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *