Top 10 des plats japonais à tester de toute urgence !

Cuisine japonaise : 10 spécialités à tester

Quels sont les plats japonais incontournables à tester lors d’un voyage au Japon ?
Le Japon est un pays extraordinaire, tant au niveau de sa culture, de ses traditions, de ses paysages, que de sa gastronomie ! C’est l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs, parfois très surprenantes voire carrément dégueu ! En tout cas sachez que la cuisine japonaise que l’on trouve en France est finalement très différente de celle que l’on trouve au Japon. 

Parisiens, si vous connaissez les restaurants de la rue St-Anne à Paris, vous y trouverez des plats  japonais bien plus proches de ce que l’on mange au Japon, par rapport aux restaurants  japonais « classiques » que l’on retrouve à tous les coins de rues (et qui servent principalement sushis, makis et brochettes).

Que ce soit au Japon, ou proche de chez vous, il doit bien exister des restaurants typiquement japonais où il est possible de tester ces délicieux plats nippons ! Il n’y a plus qu’à googler les plats japonais et votre région…

Alors, alors, quelles sont les 10 plats japonais que vous devez absolument essayer ?

 

1. Le Shabu shabu

Plats Japonais : le shabu shabu, une sorte de fondue japonaise

Le Shabu shabu est une sorte de fondue  japonaise. Si vous connaissez la fondue chinoise, c’est à peut près la même chose sauf que les saveurs, le bouillon et les ingrédients sont différents (bon en gros, à part le fait de plonger des ingrédients crus dans un bouillon, c’est totalement différent). 

Selon le principe de la fondue, vous cuisinez vous-même vos ingrédients dans une sorte de « hot pot ». Les ingrédients, composés de légumes, tofu et de morceaux de viande très finement coupés, sont apportés crus à votre table. Le bouillon est souvent à base de sauce soja, mais il est également possible de choisir d’autres saveurs. Après, c’est à vous de jouer ! A l’aide de vos baguettes, vous trempez vos morceaux de viande et vos légumes dans le bouillon et laissez cuire quelques minutes.

Côté viande, vous avez le choix entre bœuf, porc et poulet. Je vous conseille de tester le bœuf, généralement plus goûtu ! Mais le porc n’est pas mal non plus ! Si vous êtes végétariens, n’hésitez pas à demander du tofu et des légumes à la place. N’hésitez pas également à commander des « udons », ces grosses nouilles japonaises, et à les faire cuire avec le reste dans le bouillon. J’adore !

Une fois cuit, vous plongerez  votre morceau de viande dans de l’œuf cru, préalablement battu, avant de le déguster. (Bien sur, si comme moi vous ne mangez pas d’œuf cru, vous pouvez sauter cette étape.)

Le shabu shabu est mon plat japonais préféré ! A tester au plus vite…!

 

2. Le Sukiyaki 

Cuisine japonaise Sukiyaki : fondue japonaise

Très proche du shabu shabu, le sukiyaki est également une sorte de fondue japonaise. Selon le même principe que le shabu shabu, l’ensemble des ingrédients sont apportés crus sur la table et cuisent dans un bouillon. La différence majeure réside dans le fait que l’ensemble des ingrédients étaient déjà dans le hot pot quand le serveur nous l’a servit. Il n’y avait plus qu’à attendre que les ingrédients (tranches fines de bœuf, tofu, et légumes) cuisent doucement. De la même façon, nous trempions alors la  viande dans de l’œuf battu. A la fin, nous ajoutions des udons au bouillon. Le bouillon est composé de sauce soja et de sucre. L’ensemble des ingrédients prend donc un goût délicieusement sucré.

Côté viande, c’est du bœuf qui vous sera certainement servi. Plusieurs niveaux de qualité peuvent être proposé : standard, wagyu, ou bœuf de Kobe (vous savez ces vaches, qui – parait-il – sont massées et écoutent de la musique classique). Il faut savoir qu’au Japon, à l’inverse de la France, plus la viande est grasse, plus elle est chère ! Les viandes de wagyu et de kobe sont donc très grasses, mais d’une façon différente de chez nous : elles sont persillées. C’est à dire que le gras est réparti à l’intérieur de la viande. Un peu écœurant pour moi, un délice pour William. Il ne vous reste plus qu’à tester pour vous faire votre avis !

Honnêtement, le sukiyaki est très similaire au shabu shabu et nos papilles d’amateurs ont du mal à en distinguer toute les subtilités. Le sukiyaki figure donc, au même titre que le shabu shabu, en place numéro 1 de mon palmarès de la cuisine japonaise !

 

3. Le Yakiniku

Barbecue japonais : le yakiniku

Le Yakiniku est un barbecue japonais. Très apprécié des japonais, il ravira également les amateurs de bonne  viande, et surtout de bœuf. N’étant pas une grande amatrice de viande rouge, c’est William qui m’a fait découvrir cette spécialité. Je dois reconnaître que la viande est vraiment très bonne et qu’il serait dommage de ne pas tester cette spécialité si vous voyagez au pays du soleil levant ! Ce que j’apprécie fortement, c’est le côté ludique et convivial du barbecue, en mode « do it yourself ». La viande est coupée très finement, ce qui rend le goût et la texture en bouche très agréable, et vous maîtrisez la cuisson puisque c’est vous qui gérez : à point pour Will et très très très cuit pour Flo. Chacun fait comme il veut !

Nous avons eu l’occasion de tester le bœuf de Kobe, le bœuf le plus cher du monde. (Bien moins cher au Japon qu’à Singapour ceci dit !). J’ai trouvé ça bon mais pas non plus à s’en rouler par terre. Et je ne pense honnêtement pas que je serais capable de faire la différence entre viande classique ou de kobe, si on ne me la disait pas. Mais parait-il que je n’ai pas de goût ne suis pas une experte, et il est vrai que je suis plutôt viande blanche ! Pour les connaisseurs, on me glisse dans l’oreillette que c’est un délice et qu’il faut absolument tester ! Allez  hop, sortez vos cartes bleues !

Les restaurants proposent parfois également du porc et du poulet, cependant attention, ce sont souvent des abats, cartilages et ou de la peau. Ils sont bizarres ces japonais ! Donc à moins d’aimer ce genre de choses, lisez bien les petites lignes, ou dotez vous d’un traducteur !

 

4. Le petit-déjeuner traditionnel japonais

Petit déjeuner traditionnel japonais

Pour tester un petit-déjeuner typiquement japonais, rendez-vous dans un « ryokan », c’est à dire une auberge traditionnelle japonaise. Réservez une nuit ou deux dans ce genre d’établissements vous permettra de vivre « à la japonaise », une expérience qui vaut le détour ! Mais vérifiez bien à l’avance que votre ryokan sert des petits-déjeuners. Revêtu d’un kimono, fournit par la maison, vous pourrez alors expérimenter l’art de vivre japonais et goûter le raffinement de sa cuisine.

Ne mangeant pas de poisson cru, j’avais quelques inquiétudes, mais heureusement on ne nous a servit que de la nourriture cuite : thé vert, saumon, riz, tofu, soupe, condiments ainsi que certains aliments non identifiés ! C’était très bon et vraiment amusant d’expérimenter le tout vêtue d’un kimono et mangeant agenouillée sur un tatami.

Bon après, je ne mangerais pas ça tous  les matins, j’aime trop le café, les croissants et les tartines de beurre !

 

5. Les sushis, makis et sashimis.

Cuisine japonaise sushi

Bon alors là, il est vrai que je prêche contre mon camp, car je ne mange pas de poisson cru, et donc pas de sushis ou sashimis. Cependant je pense que c’est un incontournable d’un séjour au japon et de la cuisine japonaise. Et pour ma défense, j’ai testé quelques sashimis (mais bon, c’est psychologique, je ne veux pas manger cru, et n’aime pas la texture). Côtés makis, j’adore ça, mais je ne les mangent que végétariens (à l’avocats, concombre, radis) ou avec des aliments cuits (saumon, crevettes, surimi,…).

MAIS les connaisseurs ou les amateurs apprécierons très probablement, d’autant que la taille du poisson sur le sushi est énorme ! William a goûté et apprécié toutes sortes de sushis (sauf l’oursin et la crevette crue qui semblaient moins bien passer haha). Il recommande !

 

6. Les Udons

Cuisine japonaise udon

Les udons, se sont mes nouilles asiatiques préférées ! Ce sont des nouilles blanches et épaisses faites à partir de blé. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est la texture originale de ces noodles : à la fois molle et élastique ! S’il est possible de déguster les udons en soupes, je les préfère sautées à la poêle avec de la sauce soja, des légumes et éventuellement de la viande. MIAM MIAM !

 

7. Les Ramens 

Cuisine japonaise : ramen

Les ramens, vous connaissez déjà surement, non ? Vous savez, cette fameuse soupe japonaise composée de bouillon (souvent au porc), de nouilles et de morceaux de viande au choix.

Si j’ai longtemps eu un a priori sur cette soupe, le fait de vivre en Asie et d’avoir appris à apprécier les soupes et bouillon asiatiques, m’a fait radicalement changer d’avis. Il était temps de retenter l’expérience des ramens !

Pari gagné pour la reine des soupes japonaises, je valide et recommande !

 

8.  Les Gyozas

Gyozas : raviolis japonais

Si vous fréquentez les restaurants japonais, vous connaissez déjà probablement les gyozas, ces raviolis japonais très populaires ! Généralement fourrés au porc et aux légumes, ils sont un classique de la gastronomie japonaise. Grillés d’un côté et à la vapeur de l’autre, ils sont vraiment succulents !

Ça me donne d’ailleurs envie d’en manger quelques uns… Ça se mangerait – presque – sans faim, non ?

 

9. Le Thé Vert Matcha

Glace au thé vert matcha

S’il y a un ingrédient dont les japonais sont dingues, c’est le thé vert ! On le trouve partout, sous toutes ses formes, et à toutes les occasions. Mais le thé vert dont je vous parle plus précisément est le thé vert matcha. Matcha quoi ?

Le Matcha désigne un genre de thé vert japonais bien particulier. Il s’agit de « poudre de thé ». Le thé est finement broyé puis mélangé à de l’eau de façon bien spécifique. Mais le matcha est désormais utilisé pour un grand nombre de recettes allant des biscuits, sucreries, aux crèmes glacées.

Je ne suis personnellement pas fan du goût très prononcé du matcha, comme si le thé avait infusé trop longtemps. Cependant, cela vaut le coup de tester ! William a bien aimé, et j’avoue qu’à force de goûter plusieurs fois, on commence à s’habituer au goût particulier de cette substance originale.

Conseil aux voyageurs: Si le goût est trop fort pour vous, essayez le matcha en crème glacée, en demandant deux parfums : lait et matcha. La glace au lait adoucira le goût du matcha et vous permettra de mieux apprécier ce dernier.

 

10. L’Okonomiyaki

Cuisine japonaise : okonomiyaki

L’okonomiyaki est une sorte de galette de choux japonaise. Composée de choux, d’œuf, de farine et de viande, cette galette est cuite sur une grande plaque chauffante. Une fois prête, on y ajoute de la mayonnaise, de la sauce épicée et des algues. Le goût ? Honnêtement, c’est assez original ! Plutôt pas mal. Mais je vous avoue qu’après quelques bouchées j’étais assez écœurée… Donc je dirais que c’est bien pour tenter une fois, mais pas plus…! Haha

 

 

Et vous, aimez-vous la cuisine et les plats japonais ? Quel est le type de cuisine que vous appréciez le plus ?

Si le Japon vous intéresse, n’hésitez pas à lire mon article sur Kyoto et découvrez comment passer une journée de rêve au Sanctuaire Fushimi Inari-Taisha au milieu de milliers de Torii rouges !

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le autour de vous, et laissez un commentaire ci-dessous ! 😀

 

Vous aimerez peut-être aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *